Dans le cadre du ‘‘out of competition testing’’, pas moins de 145 coursiers ont subi des analyses de sang ou d’urine, certains même les deux, depuis le début de l’année.

Rien d’anormal n’a été décelé dans ces échantillons.

Voir la liste des chevaux concernés.